Jean-Charles Marchiani, sa vie en quelques mots

jean-charles marchiani
jean-charles marchiani

Jean-Charles Marchiani est sans aucun doute une figure politique dont tout le monde se souviendra même des décennies après ses prouesses. En effet, il fut un négociateur hors paires, ayant permis de venir à bout de situations qui semblaient parfois devenir des causes perdues et de plusieurs libérations d’otages français détenus dans le monde. Sa vie ne pourrait ainsi se résumer à quelques mots, mais une chose est sûre, il restera à jamais dans les mémoires ne serais-ce que pour les victimes de kidnapping et de torture qu’il a aidé au cours de sa carrière.

Enfance et jeunesse

Jean Charles Marchiani nait en Corse, à Bastia le 6 août 1943. Sa scolarité de déroule au sein du petit séminaire d’Ajaccio. Il décide ensuite de continuer ses études universitaires en intégrant l’Institut d’Études politiques d’Aix en Provence pour obtenir un diplôme à la fin de son cursus. Il fut dès sa jeunesse très portée sur ses convictions et ses idéaux, dont à l’époque une Algérie Française. Décidant de défendre ses principes, il intègre ainsi un mouvement nationaliste nommé Jeune Nation. Il décidera ensuite de faire partie des services secrets de la France en intégrant la SDECE en même temps qu’il prenait des cours à l’université.

Passage dans de grandes entreprises

Après les services secrets, Jean-Charles Marchiani décide de se lancer dans le privé. Il entre ainsi chez Peugeot en tant que responsable des relations avec les syndicats. Il intègre ensuite la société Air France pour prendre successivement différents postes dans les filiales de la société. Il commence d’abord en étant responsable juridique. Il devient ensuite le directeur général de Servair avant d’être le secrétaire général du groupe Méridien.
Une carrière exemplaire dans le monde des négociations diplomatiques
Après quelques postes dans le privé, Jean Charles Marchiani devient conseillé du ministre de l’Intérieur de l’époque ainsi que son chargé de mission. Il mettra à profit ses compétences dans ce poste en participant largement à la libération de plusieurs otages retenus au Liban depuis des années par l’Hezbollah. Après un laps de temps à la tête du groupe Thomson, il retourne auprès de Charles Pasqua pour participer à sa lutte contre les terroristes. Ils réussirent ainsi à libérer d’autres otages, cette fois-ci en Bosnie, une affaire très délicate qui a été menée avec tact et intelligence. Il deviendra ensuite préfet Marchiani dans le Var avant de se lancer sur les devants de la scène en devenant un candidat aux élections de députés européens.

http://jeancharlesmarchiani.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *