Jean-Charles Marchiani, figure incontournable dans la lutte contre le terrorisme

jean-charles marchiani
jean-charles marchiani

Jean Charles Marchiani a vu le jour à Bastia, en Corse le 6 août 1943. Il réalise des études brillantes dans différentes grandes écoles et se retrouve avec différents diplômes à la fin de son cursus universitaire. Il était notamment licencié en lettres, mais était également diplômé en droit publique et en science politique. Il dispose donc de plusieurs cordes à son arc pour commencer convenablement sa carrière professionnelle. Il se démarqua cependant par son grand sens du devoir et son penchant pour l’action.

Une lutte qui commence très tôt

C’est à l’âge de 19 ans que Jean Charles Marchiani devient un membre des services secrets de la France au sein du SDECE ou bien services de documentation extérieure et de contre-espionnage. Il y restera pendant quelques années avant de se tourner vers une autre carrière, son service ayant pris fin lorsque le gouvernement changea. Il reprit plus tard en devenant un conseiller du ministre de l’Intérieur Charles Pasqua. C’est pendant le temps passé à l’assister que Jean Charles Marchiani contribuera à la libération de plusieurs otages français dans le monde. En effet, il s’est largement impliqué dans les négociations pour faire libérer les otages au Liban. Ils étaient retenus depuis trois ans et c’est grâce à sa contribution qu’ils ont été délivrés des mains des milices Hezbollah. Il démontre une fois de plus ces talents de négociateurs quelques années plus tard lorsqu’il devient à nouveau le collaborateur de Charles Pasqua. Il l’aidera ainsi à délivrer deux pilotes français qui ont été retenus en Bosnie après le détournement de leur avion.

Des qualités indéniables de négociateurs

Jean Charles Marchiani combat les terrorismes à sa manière. Il a toujours mené ces négociations avec la plus grande habileté afin de faire libérer ses otages en faisant le moins de dégâts possible. Bien évidemment, il a eu quelques échecs dans son parcours, mais cela n’a en rien entaché son image au sein de la société. Le préfet Marchiani a toujours été vu comme un homme qui avait la capacité de faire aboutir des situations jugées impossibles, surtout grâce à l’affaire des otages au Liban. Il a même reçu la Légion d’honneur qui lui a été décerné par Jacques Chirac après la libération des pilots français. Il met ainsi au profit de sa nation tout son savoir-faire en matière de négociation et de lutte contre le terrorisme islamique pendant plusieurs années avant de décider de sortir de l’ombre pour entrer sur la scène politique à proprement dit.

En savoir plus sur Jean-Charles Marchiani : http://jeancharlesmarchiani.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *